Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 04:42

Il reste encore tout ce prochain long week-end pour aller voir une exposition qui offre une gracieuse balade. La nature est à portée de vue.

A force de voir on ne regarde plus. Le grand mérite du photographe est d'appuyer là où cela fait du bien. Lorsqu'il traque la nature, somme toute, il ne fait que nous mettre sous les yeux ce que nous savons déjà. Oui... sauf que le charme opère alors avec une force sensible.

Au club photos de Vrines (Sainte-Radegonde), ils sont une cinquantaine d'adhérents. Ils ont rassemblé quelques 120 images sur un thème qui, il faut bien le dire, n'était pas d'emblée d'une folle originalité : " regards sur la nature". Et pourtant !

Le visiteur y puise un plaisir tout neuf, lavé de frais. Au fond du jardin, une brassée de prêles devient soudain une intrigante forêt paléolithique, un amas d'ombelles si communes est une tendre et savante construction que le moindre souffle va anéantir, le gouffre de Paridac se métamorphose en un monde de coulées minérales et de mousse qui juxtapose l'ivoire de la pierre et le vert céladon des profondeurs impeccables.

Ces "regards sur la nature" transforment l'ordinaire en extraordinaire, et ce n'est pas le moindre mérite de ces amateurs doués que de le révéler.

A Thouars la banale table de pique-nique sur la prairie des Ursulines abandonnée à l'automne, et à la solitude, traduit une expression d'une mélancolie soudaine ; a contrario un peloton d'escargots à l'assaut d'un poteau devient un élégant et cocasse clin d’œil. Reflets des flamands méditatifs, un vélo rouillé laissé au bord de la plage, un arbre noir sur une plaine de neige, la cascade de Pommier figée de glace dans son carcan de rocs acérés, toutes ces photos racontent des choses simples qui viennent tirer notre curiosité par la manche et nous murmurer que tout cela est là, dehors, à portée de vue. Si le rôle des créateurs est de nous révéler les choses palpitantes derrière le voile de l'habitude, en ce sens ces amateurs sont d'authentiques artistes.

A voir ces 8, 9, 10 et 11 novembre de 10 à 12 h et de 14 à 19 h, dans la salle de réunion (au dessus de l'ancienne mairie de Vrines). Entrée gratuite.

 Expo photos : fenêtres grandes ouvertes sur la nature
 Expo photos : fenêtres grandes ouvertes sur la nature
 Expo photos : fenêtres grandes ouvertes sur la nature
 Expo photos : fenêtres grandes ouvertes sur la nature
 Expo photos : fenêtres grandes ouvertes sur la nature
 Expo photos : fenêtres grandes ouvertes sur la nature
 Expo photos : fenêtres grandes ouvertes sur la nature
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 04:33

A Brie près de Thouars, vers une commune de plus en plus discrète.

De plus en plus clair
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 05:04

Comme je filais plein ouest à Thouars, et que je suivais une bétaillère j'ai croisé le regard d'un bélier à travers les grilles de la remorque. Alors le camion a tourné à gauche vers l'abattoir. Moi je savais que le bélier partait vers la mort. Et j'ai eu pour lui une tristesse absolue. Et je me suis dit que, moi, je me savais mortel. Moi, je savais que j'allais mourir et que même si le véhicule qui m'emportait tournait aussi, je savais que cela aurait une fin. Et savez-vous cela fait un bien fou de le savoir.

Hier j'ai vu
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 04:45

Le club photo de Vrines ( Sainte-Radegonde) vous invite. C'est gratuit. Il vous offre rien de plus que la nature. C'est déjà considérable. Les 1er, 2, 8, 9, 10 et 11 novembre.

Quand, l'an dernier, le thème de l'exposition a été choisi " regards sur la nature", les photographes du club de Vrines sont partis contents. Facile ! Et puis, quand il s'est agi de capter la nature en chambre noire, les problèmes ont surgi. Comment traduire cette émotion intime ? Comment enjamber le cliché, comment traquer au fond de son gîte une telle aventure ? Parce que la nature ce n'est rien d'autre que la vie. Comment dire ce que nous sommes ? Sommes nous les observateurs ou les acteurs ? Voilà l'enjeu de cette exposition. Il est beau autant qu'audacieux.

A Vrines, au club, ils sont une cinquante d'adhérents. Ils ont rassemblé quelques 250 photos. Ils n'ont conservé que 120 images qui seront montrées après avoir été sévèrement triées, commentées, mises sur papier (pour l'essentiel au sein même du club). Le choix a été "démocratique". Chacun a voté. C'est l'esprit même de la maison voulu par le président Jean Courtin qui n'est pas arbitre mais animateur.

On voit là des corps vifs, un enfant fraîchement né, un pétale flamboyant, des déserts pleins, des arbres qui avancent,etc ... L'an dernier un demi-millier de visiteurs est venu. Il est reparti avec des images en tête. Cette fois-ci cela recommence.

Les 1er, 2, 8, 9, 10 et 11 novembre de 10 à 12 h et de 14 à 19 h, dans la salle de réunion (au dessus de l'ancienne mairie de Vrines). Entrée gratuite.

Expo photos : la nature et rien d'autre
Expo photos : la nature et rien d'autre
Expo photos : la nature et rien d'autre
Expo photos : la nature et rien d'autre
Expo photos : la nature et rien d'autre
Expo photos : la nature et rien d'autre
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 04:08
Comment donner envie au touriste d'aller visiter le musée !

Comment donner envie au touriste d'aller visiter le musée !

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 04:53
Vive la révolte !
Vive la révolte !

Le théâtre de Thouars lance sa saison sous la bannière de la révolte. Cela pourrait être une posture. Sauf que, l'autre soir, lors de la présentation des futurs spectacles un avis a été projeté sur l'écran. Il défendait les intermittents du spectacle : logique. Puis c'est la politique socialiste qui a été vilipendée par cette formule choc. " Si le changement c'est maintenant ce n'est pas pour le néant" . Et ça Camarades c'est couillu ! Faut-il rappeler que la municipalité est socialo. L'adjoint présent n'a pas moufté. 

Moi cette année je vais aller au théâtre !

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 04:09

Il y a chez lui du facteur cheval. Mino DC a ouvert son jardin lors des journées du patrimoine, à quelques kilomètres de Thouars *. Il empile, assemble, collectionne, regroupe, combine, accroche, attache, amoncelle, amalgame, accumule, agglomère, agrège, agglutine, entasse, concentre, fusionne, enchevêtre, insère, entrelace, enlace, noue, lie, relie toute sorte d'objets d'ordinaire destinés à la poubelle. Sur une pelouse minutieusement taillée les installations composent des ... comment dire... des blocs d'émotion égarés. Des émotions qu'on a relégué au fond de soi, dans la poubelle intime, et qui soudain remontent toute fraîche toute pomponnée.

Il appelle cela la "déchèthèque".

Dans une bassine en zinc asthmatique toute une troupe de vieilles brosses passent là une paisible retraite. Elles sont usées jusqu'à la corde, elles n'ont plus que la peau sur les eaux, et quelques poils rares qui témoignent d'un labeur considérable autant qu'humble. Ce n'est rien, c'est émouvant comme ces vieux travailleurs brisés qui attendent un peu de soleil puisqu'ils dorment peu désormais.

Il amasse aussi des cailloux et construit avec une patience néolithique des sortes de tumulus. Il n'y a rien dedans, que les souvenirs de Mino DC. Je pense aux archéologues qui trouveront ces tas dans 1.000 ans. Ils les sonderont. Ils exploreront cet amas avec passion et curiosité et n'y trouveront pas les souvenirs, bien sûr. Parce que un souvenir ne tient pas dans la main et ne se met pas en vitrine.

On flâne dans ce jardin qui bruisse de paroles, de confidences, de bruits : ce sont les installations sonores de DJ bosstoo ( http://djbosstoo.wix.com/ecouter-djbosstoo#!titres/cppd ) cachées dans de vielles boites aux lettres. Messages poétiques qui filent au vent.

Qui a mieux parlé du tas que Pierre Meunier (que j'aime beaucoup) ? Regardez la vidéo :

* Le Grand Moiré.

Dans le jardin de Mino DC

Dans le jardin de Mino DC

Tumulus à souvenirs

Tumulus à souvenirs

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 15:18

A Thouars les patrons de Delpeyrat (plats cuisinés) imposent un régime sévère au personnel : 58 postes supprimés sur 86 ! Les aides publiques mangées, il faut dégraisser !

Hier une petite manif a conduit les grévistes devant la mairie. Mais personne n'est venu les voir. Pas un élu n'est venu à leur rencontre ( c'était l'heure de la sieste). Pas une fenêtre ne s'est ouverte pour leur envoyer un message amical, un petit mot de soutien.

Ce n'est pas trop tard :

samedi une manifestation de soutien est organisée à 9 h devant le théâtre. Il faut y être ! Il ne faut pas faire comme celui qui disait :

"quand ils sont venus arrêter le voisin du dessous, je n'ai rien dit : je ne suis pas juif. Quand ils sont venus arrêter le voisin d'en face, je n'ai rien dit je ne suis pas syndicaliste. Quand ils sont venus arrêter le voisin du dessus, je n'ai rien dit parce que je ne suis pas franc-maçon. Quand ils sont venus m'arrêter il n'y avait plus personne pour protester !"

Vous avez du boulot : venez manifester !

Vous n'en avez pas : venez manifester !

Vous êtes à la retraite : venez manifester !

Vous êtes élu : venez ( quand même) manifester !

C'était annoncé dans le journal (Photo Nouvelle République)

C'était annoncé dans le journal (Photo Nouvelle République)

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 04:48
Les gars qui font désormais vivre le Duhomard, ils sont sympas !

Les gars qui font désormais vivre le Duhomard, ils sont sympas !

La confrérie du Duhomard présente. Tu m'étonnes l'apéro était offert !La confrérie du Duhomard présente. Tu m'étonnes l'apéro était offert !

La confrérie du Duhomard présente. Tu m'étonnes l'apéro était offert !

"Le cerveau c'est comme le foie avec plein de fils électriques dedans"

 Voilà une brève  de comptoir. Elles s'entrechoquent autant que les verres dans le film qui leur est dédié sous la signature de Michel Ribes et du collecteur de cette magnifique sagesse de bistro : Jean-Marie Gourio. 

En même temps si le tunnel sous la Manche c'est pour aller en Angleterre ... J'vois pas bien l'intérêt."

Ce film a été présenté en avant première à Thouars par les promoteurs du Duhomard. Habilement ils ont participé à la production de ce long métrage hilarant et l'on voit en effet à l'image des bouteilles et une affiche de l'apéro Thouarsais. Une réplique le met même en lumière !

"Dans PICOLE il y a POLICE !!!"

A priori on se dit que des brèves débitées pendant plus d'une heure trente cela pourrait lasser, mais non !  C'est comme au café, on a toujours envie d'en reprendre une et l'on espère la prochaine tournée.  

Si on ressuscite, faudra encore chercher du travail ? "

Une philosophie du bon sens absurde est ici développée, une humanité tendre est là exposée.

 "A Melun le train s'arrête 2 minutes. Et 2 minutes c'est suffisant pour descendre à Melun".

SORTIE LE 24 SEPTEMBRE

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 08:39

Cat a résolu l'énigme qui débute pas cette phrase :

"Il faut prendre le train pour atterrir et allez voir le gardien de l'usine quand il se couche".

Elle est allée d'étapes en étapes, sans auto, dans Thouars. Elle a remonté le fil des indices, a accumulé les messages, a trouvé enfin le gros lot : une boite pleine de belles surprises et notamment la collection complète des petits livres dédicacés http://livres-libres.blogspot.fr/p/le-pliage.html

Avec cette élégance rare qui la caractérise, elle a réimprimé et plié tous les les "minuscules" ( les livres libres) et a replacé ce nouveau trésor avec d'autres cadeaux à son emplacement initial. Une indiscrétion me laisse penser qu'on y trouvera le très beau CD de Dago ( écouter ci-dessous).

Le jeu reprend donc ! A vous de jouer.

En piste de nouveau
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact