Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 05:31

Ceci est une fiction !

Tout est faux !

Pas de panique !

 

 

saletemps 1

 

 

 

Il neigeait sans répit depuis la nuit entière et la journée qui s’étirait. Thouars «  s’est recouvert de son manteau blanc » écrivait Ludivine dans l’article qu’elle entamait, quand Balthazar, le journaliste titulaire (on dit seul en poste), poussa la porte de la rédaction. Il fit la bise à Martine, la secrétaire, toujours là, toujours bougonne, toujours attentionnée.
DSCF0267.JPG
                 Lecteur, couvre-toi, enfile tes moufles, il va neiger sur tout le récit !

_ Tu veux du café ? Je viens d’en servir un à Ludivine.
_ Dame voui ! Je vais chercher la gnôle  dans le tiroir de mon bureau.

Ludivine était la jeune journaliste remplaçante. Une fille plutôt maigre, d’une légère rousseur, de grands yeux très clairs. Elle promenait dans son sillage un cortège de tristesse infini, de solitude cruelle. Elle était belle pourtant, mais à l’évidence ses compagnons de passage n’avaient pas su, ou pas voulu, la retenir. Balthazar n’était pas insensible à sa douceur naturelle, à cette manière qu’elle avait de lever sur lui son regard d’eau fraîche. Mais il était une vieille bête, incapable d’entamer une relation même fugace. Surtout avec une stagiaire ! Il était un vieux sanglier un peu butor. Que le siège, à Tours, lui ait envoyé une fille pour le remplacer c’était, pour lui, inconcevable.  La presse locale était, dans son esprit, une affaire brutale, rude, où l’on prenait des coups, où l’on en donnait. Un truc qui imposait des stratégies de combat, de longues heures au bistro, d’épuisantes soirées au bal des commerçants. Tout ça pour glaner une confidence, une de ces infos précieuses, qui bien envoyée  s’avérerait dévastatrice. Ces infos-là  n’étaient  jamais sur l’agenda du député ou dans le discours du maire.
 Ludivine se couchait trop tôt pour avoir accès à ces trésors enfouis.  Il fallait aller les débusquer à force de patience et  de beuveries. Ludivine buvait du lait ! Qui a jamais fait une confidence à quelqu’un qui boit du lait ?
A SUIVRE ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans LE FEUILLETON
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact