Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 04:15

 

calibres 29

 

Résumé : Carlota est dans la nasse. C'est triste, mais c'était écrit, notamment dans l'épisode qui précéde.


On su bien plus tard que ce furent les appels téléphoniques de Carlota à Balthazar qui mirent la police sur la piste de la jeune fille. La ligne du journaliste fut mise sur écoute, comme tous ceux qui de près ou de loin étaient liés à ces exécutions : commissariat (eh oui, lui aussi), pompiers, élus, presse, etc. Une cabine téléphonique fut repérée assez vite lors du premier appel. La conversation fut brève, mais l'enquête menée sur place permis de trouver finalement un témoin clef. Une vieille dame qui avait l'habitude de promener son chien et qui se souvenait fort bien :
_ Oui, une jeune femme avec un gros chien blanc. Je la connais un peu, elle est discrète parce qu'elle habite, je crois, dans l'usine désaffectée de la rue Danton, ce n'est pas très légal je crois. Son chien est gentil mais il n'aime pas le mien, alors quand elle est sortie de la cabine téléphonique elle a dû sermonner son toutou et s'est excusée. C'était bien le soir que vous dites, juste après l' émission « plus belle la vie » quand Stéphanie a appris que Kevin la trompait, je m'en souviens bien parce que cet adultère je l'avais annoncé à ma voisine. Elle est bizarre cette jeune femme mais bien aimable quand même, mais quelle idée de se mettre un anneau dans le nez !
Les flics prélevèrent des poils de chien blanc. L'analyse montra que ce poil provenait du même animal que celui qui avait fréquenté la terrasse de l'Excelsior lors du premier assassinat. Plus de doute Carlota achevait sa fulgurante carrière.
Les poulets se mirent tout de suite en planque devant l'usine abandonnée un après-midi vers 15 h 30, alors que le matin même Lucien Birdat avait pris sa balle de pistolet dans la tête. Ils attendirent jusqu'à apercevoir une svelte silhouette dans l'encadrement d'une fenêtre brisée, puis la truffe d'un chien qui reniflait l'air et qui se mit à aboyer.
A SUIVRE ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans LE FEUILLETON
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact