Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 18:04

"Au palais de justice d'Angers ce mercredi" indique Ouest-France , "Olivier Cousin a été condamné, mais dispensé de peine en raison de ses efforts pour régulariser sa situation : depuis 2011, le viticulteur s'est "amendé", en changeant ses étiquettes. Il devra régler un euro symbolique aux plaignants : la Fédération des viticulteurs de l'Anjou et de Saumur."

Avec bien d'autres dégustateurs et amls nous avions soutenu Olivier Cousin à l'audience en mars.

Rappel des faits et le compte-rendu d'audience que j'avais, à l'époque, rédigé ici même.

Olivier Cousin est vigneron en Anjou (bio, naturel, biodynamie). Il conduit son petit vignoble avec son cheval. Il en bave, soumis au temps et aux aléas du marché. Mais c'est sa vie, et ce fut avant lui celle de son père et de son grand-père. Il allait ainsi son petit bonhomme de chemin de vigneron sans pesticide et sans soufre quand l'administration lui est tombée dessus. Il n'avait pas le droit de mentionner le nom "Anjou" sur ses étiquettes, pourtant il est bien de cette terre et ne fait pas son vin aux antipodes ! Qu'importe, le nom "Anjou" appartient à l'AOC ( Appellation d'Origine Contrôlée) et Olivier Cousin n'en fait plus partie. Il n'avait pas droit non plus au nom de "domaine" et n'était pas autorisé ( au moment des faits) à faire figurer les noms des cépages ... Kafka n'avait pas imaginé cela !

Olivier Cousin a bien voulu plier l'échine, il signe désormais "paysan Angevin" son vin est mis en bouteille "à la maison" et ce sont des "vins d'ici". Bonjour Ubu !

Il reste qu'il fut en infraction et que pour cela il est poursuivi par le tribunal correctionnel d'Angers. Ce fut l'occasion d'un beau pique-nique sur les marches du palais, les amis du vigneron et les amateurs d'un vin propre étaient là, on y a même croisé Benoist Rey ce vieil anar.

Dans la salle d'audience il fallait tendre l'oreille car les micros ici ne fonctionnent pas. " Et ne vous appuyez pas trop à la barre" a averti la présidente, "elle n'est pas solide". Et le glaive de la justice il est comment ?

Olivier a donc expliqué que son travail était exigeant, que ses rendements étaient deux fois moins élevés que la moyenne, qu'il avait le sentiment de faire un vin sain, sans additif et qu'il en informait le consommateur au mieux, qu'il était deux fois plus contrôlé qu'un vigneron ordinaire par les organismes qui veillent scrupuleusement au bio et à la biodynamie. Bref, il ne ment pas !

"Mais vous comprenez qu'on vous reproche la mention "éthique du domaine" sur vos étiquettes" Interroge la présidente.

" On me reproche le mot éthique ?"

"Mais non, celui de domaine"...

"Ce sont des mots confisqués par les structures officielles de la viticulture et cela au pays de Voltaire" tempête son avocat Me Olivier Morain " et s'il prend l'envie à mon client d'appeler son épouse mon petit Anjou, vous irez le poursuivre sous la couette ?"

N'empêche, pour l'avocat de la partie civile, Olivier Cousin est un "braconnier" un "franc-tireur".

Réplique de Me Maurain qui élève alors le mot "franc-tireur" à son meilleur degré " il fut un temps où on les appelait des Résistants".

L'avocat de la partie civile comme le procureur ont bien senti qu'il y avait là les ferments d'une affaire absurde dans le fond, mais dans la forme les infractions ont été constatées en leur temps.

Au vigneron qui risquait de la prison ferme, ils ont demandé des amendes.

Et au nom du bon sens l'avocat d'Olivier Cousin a demandé la relaxe.

n

Olivier Cousin sans peine, entre relaxe et amendes
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans En vrac
commenter cet article
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 04:04

Buvons frères, chargeons les canons ! mais sans maître ni dieu !

Ni dionysos ni maître
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans en vrac
commenter cet article
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 04:03

Pas mieux ! La gauche c'est le meilleur chemin, la preuve !

Belle logique
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans en vrac
commenter cet article
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 04:04

Véronique m'a coupé les cheveux !!! Pourtant je n'ai pas couché avec les Allemandes !

Me voilà plongé dans les ténèbres profondes et le doute !

Pourtant ...
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans En vrac
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 04:08

Vu avant-hier à Super U.

Le plus dur c'est de trouver quelqu'un qui s'appelle Pancrace et lui offrir des fleurs !

D'autant plus que pancrace c'est le nom de la boxe chez les Grecs. On lui offre des fleurs et on prend un coup ! Merci Super U !

Le plus dur reste à faire
Le plus dur reste à faire
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans en vrac
commenter cet article
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 13:52

C'est sympa !

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans En vrac
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 10:39

En fin avril, la cérémonie qui se déroule devant le monument aux morts de Thouars salue les déportés et victimes de la Résistance. Pas ou peu de jeunes... On ne peut pas leur en vouloir, ils ne savent pas. Et ce n'est pas deux ou trois discours d'élus qui sauront les faire venir, ni les dépôts de gerbe.

Pourtant une gerbe par exemple peut être très éloquente. Est-ce un hasard si le fleuriste a mis des roses blanches dans cette brassée ? Peut-être... Moi j'aime à penser que c'est un discret hommage à Sophie Scholl, son frère, son amoureux, ses amis, qui, en 1942 diffusèrent en pleine Allemagne nazie des tracts contre Hitler pourtant au sommet de sa puissance. Leur mouvement de résistance s'apellait "la Rose Blanche".

Jugée et condamnée à mort en 1943, Sophie, Hans son frère et Christoph Probst (23 ans marié et père de trois jeunes enfants) autre membre du groupe sont guillotinés en Bavière.

La guillotine avait été importée de France en Bavière au XIXe siècle, à la suite des guerres napoléoniennes.

Sophie guillotinée à 22 ans.

Sophie guillotinée à 22 ans.

Une gerbe peut en dire beaucoup

Une gerbe peut en dire beaucoup

Mémorial Scholl devant l'université de Munich, une brassée de tracts

Mémorial Scholl devant l'université de Munich, une brassée de tracts

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans En vrac
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 16:41

Quand on croit que tout est fini, cela recommence. Que faire avec quatre cerceaux, on avait tout vu ? Mais non !

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans En vrac
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 08:00

Evidemment pour voter il faut un compte face book, et puis cela n'engage à rien, puisqu'il n'y a pas d'enjeu. Rien à gagner et pas grand chose à perdre.

Votez (in)utile
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans en vrac
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 13:54

Tout à l'heure c'était la cérémonie en mémoire des victimes du nazisme. A Thouars. Et moi j'ai, pour Gérard, Robert, et les autres une sincère et simple affection. Je suis arrivé en retard, mais juste à temps.

Julia R était aussi là au vin d'honneur, fraîchement élue au conseil municipal, elle en a laissé tomber son verre (heureusement vide). Elle a ramassé les débris, simplement, en ne laissant à personne d'autre le soin de le faire.

Gérard, Robert, et les autres auraient aimé cela. Car ils étaient joyeux ceux-là qui, pourtant, avaient connu les bagnes nazis.

Et l'on s'est dit que cela serait bien de créer ici, à Thouars, un festival de la résistance avec des poémes de René Char et des chanteurs rap et de rock... Et tout cela mélangé.

Mais quand on a dit cela... On était déjà plus très nombreux.

René Char Feuillets d'Hypnos

« AUX PRUDENTS : Il neige sur le maquis et c'est contre nous chasse perpétuelle. Vous dont la maison ne pleure pas, chez qui l'avarice écrase l'amour, dans la succession des journées chaudes, votre feu n'est qu'un garde-malade. Trop tard. Votre cancer a parlé. Le pays natal n'a plus de pouvoirs. »

"À tous les repas pris en commun, nous invitons la liberté à s'asseoir. La place demeure vide mais le couvert reste mis."

Ils auraient aimés
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans En vrac
commenter cet article

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact