Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 08:41

DSCF0425.JPG

                       A Thouars la fantaisie est dans la rue

 

Ne passez pas ici, mieux vaut prendre le large.

 

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans La vie Thouarsaise pour rire
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 08:27

DSCF0444.JPG

 

 

 

 

A Thouars les travaux de la place Saint-Médard on duré longtemps, longtemps, longtemps. Mais ouf, ils s'achèvent ; et pour fêter l'évènement la ville offre une expo. On y voit, plantées sur des gros plots de béton, des photos du chantier, comme si on pouvait avoir la nostalgie des pelleteuses, des bétonnières, des marteaux piqueurs.

Curieuse idée quand même!

Comme si les gens n'avait pas bouffé assez de ce chantier! On leur en remet une louche, et pas lègère : l'expo restera tout l'été! Sans doute pour relancer le tourisme.

Manque quand même l'ambiance sonore, alors je vous l'offre :

 

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans La vie Thouarsaise pour rire
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 07:35

DSCF0427.JPG

Juste après l'élection de François Hollande, dans cette commune qui vote Sarkozy, les panneaux sont de sortie. La route qui mène partout est déjà barrée. C'est pas ainsi qu'on favorise le changement !

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans La vie Thouarsaise pour rire
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 08:17

 

main

 

Bon... Des industries prennent des brevets sur le vivant, sur un type de maïs ou une variété de haricots. Alors moi j'ai décidé de prendre un brevet sur le

                  A

et sur le rouge

 

 

 

           COULEUR

 

je compte faire fortune sans tarder. Quiconque utilisera le "A" ou même le "a" devra me payer des droits. Même chose pour celui qui use de la couleur rouge. Évidemment l'utilisateur d'un "A" rouge paiera double.

Comme vous êtes des lecteurs fidèles, je vous avantage : il vous reste encore plein de couleurs disponibles, 26 lettres, des milliers d'idéogrammes

27102.jpg

sans compter le grec, l'arabe, le srilankais,etc.

A vous aussi la fortune mes amis(es)!

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans En vrac
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 08:39

 A Saint-Jean-de-Thouars, chaque samedi matin des bénévoles montent des murs. Oh  ! pas des murs qui emprisonnent, ce n'est pas le genre de la maison. André, Serge, Jean-Marie et les autres reconstruisent un modeste vestige : la dernière maison de vigne qui reste debout loin à la ronde.

En bordure de la route qui file vers Parthenay l'humble édicule menaçait ruine. Démonté pierre par pierre, le voilà de nouveau sur pied ; comme en Egypte on a rebâtit le temple d'Abou Simbel, toutes proportions gardées.

Sous la haute direction artistique de Jean-Marie Haye qui veille à l'alignement des moellons et à l'usage (approximatif) du fil à plomb par les constructeurs amateurs, la bâtisse a la forme bizarre d'un trapèze en raison, certainement, d'obscures limites de propriétés.

 

photo.JPG

  La pose du bouquet final a marqué samedi la fin du gros oeuvre. Mais il reste encore de l'ouvrage, enduit, pose du vieux carrelage, charpente, couverture de tuiles.

 

2-copie-1.JPG

Par l'effet d'une sorte de miracle naturel, chaque participant trouve d'emblée une fonction. André par exemple est devenu expert en caillasse. Il trouve avec l'habileté d'un chercheur de truffe la bonne pierre, que Serge posera au bon endroit. Vous ne pouvez pas savoir comme c'est beau à voir!

Bien sûr le labeur s'accomplit dans une sorte de gaieté enfantine. Les routiers qui passent non loin klaxonnent pour partager le plaisir commun, comme s'ils savaient que cette aventure n'est pas ordinaire. Une voisine vient apporter le café et des galettes au beurre. 

Le casse-croûte de 10 h et la débauche de midi sont accompagnés par quelques flacons sortis des caves locales. Car ici on ne bâtit à pierre sèche !

Quand tout sera fini, les mains vont se trouver bien désoeuvrées. Eh les gars ? Une cathédrale ça vous dit ? On n'en a pas à Saint-Jean!

 

 

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans Les bonnes adresses de Balthazar
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 06:42

 

peupleraie-moncontour.jpg

 

 

 

 

 

Dans le voisinage de Moncontour, les trembles bavardent au printemps. Leur écorce est marquetée de petits losanges. Et leurs feuilles, pendues au bout de leur longue tige, frissonnent au moindre souffle de vent. Sous leurs ramures la rumeur des forêts va bon train. Ce sont des secrets ou des mensonges. On ne peut rien en dire.

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans CARTE POSTALE
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 15:35

Un-hommage-au-docteur-Bouchet reference

Daniel Bouchet. Alors qu'il était déporté, son fils François faisait sauter les camions nazis à Poitiers, à l'âge où, d'ordinaire, on révise son bac.

 

Ce matin, 7 mai 2012, j'étais non loin de Thouars, à Saint-Loup. Une cérémonie rendait hommage à Daniel Bouchet qui gifla en 1941 un sous-officier nazi et fut , pour cela, condamné à mort. Sauvé de justesse il entra en Résistance ce qui le conduisit à Buchenwald. De retour chez lui il reprit ses activités de maire et de médecin (" Pour les pauvres, ses consultations étaient gratuites" m'a dit une dame dans l'assemblée. "Il n'a jamais voulu que je le paye quand il a soigné ma fille" ).

 

Donc fanfare, porte-drapeau, uniformes, gerbes, médailles en quantité et une belle chorale étaient de la fête. Une fête digne. Mais ce n'est pas cela qui m'a le plus touché.

Entre deux sonneries et trois discours, un homme a fendu la foule massée devant la mairie. Il venait d'acheter son journal et sa baguette de pain. Il ne participait pas à ce rassemblement. Il venait d'acheter son quotidien, sans doute pour voir le résultat des élections présidentielles, effet banal d'une démocratie en état de marche. Et il avait acheté son pain. Et je me disais que c'est bien pour que la vie simple aille ainsi son train ordinaire que Daniel Bouchet avait combattu, et bien d'autres avec lui. Et peut-être que cet homme qui pressait le pas pour rentrer à la maison lui rendait, sans le savoir, le plus bel hommage.

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans En vrac
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 09:02

Un masque informatique est venu cacher la solution de cette énigme décidément très rétive. Voici donc le texte complet.

 

 

 

L'énigme proposée l'été dernier par Cat & Titi a passé l'automne, a vécu l'hiver puis  abordé le printemps  sans être dévoilée. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir cherché (moi en tout cas).

Cat & Titi nous apportent la solution puisque personne n'a trouvé et qu'un quidam a trouvé par hasard le trésor (un bon pour l'apéro).          

 

 

                                 

 

 

                                                                                           LA QUETE VERTE

 

Il vous faudra résoudre les trois premières étapes avant d'attaquer l'étape finale car chacune des étapes donne un chiffre ou un nombre qu'il faudra utiliser de la bonne « manière » dans l'étape finale. Cette « manière » est décrite en rouge dans chaque étape ( avec les explications à la fin).

 

Étape 1

 

Au guichet sur la droite de cette rue, ne passez pas.  Au contraire ! Descendez l'impasse du même nom. Ne prenez pas peur, vous êtes bien sur le bon chemin. La dernière plaque sur le côté droit vous donne un nombre. Oter le premier chiffre du second vous donne la dernière lettre.

 

Solution : il fallait donc trouver un guichet (ou poterne) proche d'une rue et d'une impasse ayant le même nom. On trouve (notamment sur le plan cadastral) qu'à côté du guichet du Vicomte, il y'a une rue de l'abreuvoir et une impasse de l'abreuvoir. C'est donc là, on descend l'impasse (c'est un sentier), le dernier jardin sur la droite porte le numéro 18. On fait donc 8-1=7, on garde ce 7 pour l'étape finale.

 

 

Étape 2

 

Une grotte à Thouars ? À proximité de cet hommage à Balthazar, descendez quelques marches entourées de verdure, furetez à droite à gauche, vous la trouverez. Juste devant, un piquet numéroté vous donne le la pour chanter Like a Rolling Stone.

 

Solution : Hôtel des trois Rois, ainsi nommé en hommage aux Rois Mages (dont Balthazar). Juste un peu plus bas, le jardin tinctoriale, sa petite cavité (grotte) dans la roche et le piquet portant le numéro 3 . On garde ce chiffre 3 pour l'étape finale.

 

 

Étape 3

 

Vous cherchez celle qui en aurait eu 600 bientôt? Peut-être la trouverez-vous auprès de celle qui en aura 120 au même moment. A moins qu'il ne faille y passer encore...

Là, ne vous laissez pas distraire par les échoppes. Montez ou descendez, pour prendre la première orthogonale. La spécialité de cet homme devrait vous donner quelques éléments pour vous diriger ensuite vers 57,44,63(u),15,33,6,13.

Juste au bout, la verdure. ELLE vous attend à côté de la pyramide, comptez les parallélépipèdes du mobilier urbain et ôtez 1

 

 

Solution: en 2012, Jeanne d'Arc aurait 600 ans, la Chapelle Jeanne d'Arc a 120 ans. À coté de la chapelle, un passage nommé … passage Jeanne d'Arc...encore! donc on y passe.  Vous êtes maintenant rue Porte de Paris (les échoppes). Là il faut choisir de monter , pour prendre la rue Lavoisier (car cet homme a une spécialité: la chimie) . Ce célèbre chimiste  vous aiguille vers le Tableau périodique des éléments pour décoder la série de chiffre qui donne: «  La rue Pascal » ( 57= lanthane = La,  44 = Ruthérium = Ru, 63= Europium = Eu mais ne reste que E car 63(u), etc .)

Au bout, le Parc Imbert, avec un banc à droite et à gauche d'un petit toit pyramidal sur pattes, le banc possède 11 lattes parallélépipédiques. On ôte 1, on obtient donc 10, nombre qu'on garde pour l'étape finale.

 

 

Étape Finale

 

église Thouars LAC, la technologie vous donnera le départ de la dernière étape.

De là, dévalez au plus vite mais par les voies carrossables.

Une fois au plus bas, longez sur votre gauche. Un vieux mur, juste là, sur votre gauche, un noisetier en son dos. Et à son pied, la petite boîte vous trouverez.

 

Solution:

la technologie en question consiste en une petite recherche sur un moteur de recherche, Google a tout hasard. Mais d'abord...

Le mot LAC vous interpelle, trois lettres comme les trois étapes, en majuscule... c'est ces trois lettres qui faut remplacer avant de faire la recherche sur le web.

         Étape 1... « vous donne la dernière lettre » . On remplace donc le C de LAC par le chiffre trouvé dans cette étape à savoir le 7.

         Etape 2... «  vous donne le la pour chanter Like a Rolling Stone ». Il s'agit d'une chanson en langue anglaise. En anglais, les notes DO RE MI FA SOL LA SI sont respectivement appelées : C, D, E, F, G, A, B . le LA est donc noté A, on remplace donc le A de LAC par le chiffre trouvé dans l'étape à savoir le 3

         Etape 3... «  ELLE »... ou  L, on remplace donc le L de LAC par le nombre trouvé dans cette étape soit 10.

On obtient donc LAC= 1037

Tapez «  église Thouars 1037 » sur un moteur de recherche web, le premier résultat est le point de départ de cette dernière étape:  l'église de saint Jacques de Thouars, descendez la rue … , vous arrivez, sur les bords du Thouet. Cherchez le mur et le noisetier.

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ENIGMES
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 05:42

Vous n'avez pas le temps de lire ? Balthazar est là. Il écrit pour vous des phrases romanesques qui valent des volumes entiers. Vous les lisez en moins de 30 secondes et votre imagination fait le reste.

 

  poulaga-1

Quand je suis ivre,

je suis plusieurs

  (Balthazar Forcalquier)  

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans PHRASES ROMANESQUES
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 04:30

La force du ver de terre

c’est que jamais

il ne se brûlera les ailes

                                                                                                    (Tedi )

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans L'aphorisme de la semaine
commenter cet article

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact