Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 04:06

Octave Vendange était un chic type, serviable en diable, simple de manières et souvent d'humeur joyeuse. On aimait sa présence et même, parfois, les jours de grande solitude il arriva qu'on la recherchât. Mais dans son for intérieur Octave nourrissait un complexe. Une sorte de drame intime, ces nuisances que personne ne remarque et qui, pourtant vous dévorent de l'intérieur : il n'avait jamais aucune idée originale, pas la moindre lueur de chimère, pas le plus petit souffle de fantaisie.

Aussi pour signifier qu'il pouvait, éventuellement, avoir une pensée personnelle il imagina ce procédé : il se planta une bougie sur la tête ( il avait vu dans les dessins animés qu'une idée lumineuse était illustrée par une ampoule allumée).

Ce fut sa seule et sa dernière idée. Il mourut le soir même dans l'incendie de sa maison.

Voilà c'est tout !

Dessin de Davis Louie

Dessin de Davis Louie

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans contes express
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 04:08
Comment donner envie au touriste d'aller visiter le musée !

Comment donner envie au touriste d'aller visiter le musée !

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 04:40

Dans la gracieuse vallée de Bougnaf une ferme coquette est assoupie dans l'épaulement d'une molle colline. Mais il ne faut pas aller par là. Deux frères y habitent. Ils sont mal élevés et ne respectent rien.

Ils inventent même des insultes comme : " grosse vache" (pour les filles) ou pire encore " petite couille" ( pour les gars). On se demande où ils vont chercher tout cela : ils n'ont pas la télé ni la radio.

Evidemment ils sont célibataires. Quand on est siamois et mal embouché il n'est pas aisé de trouver chaussure à ses pieds.

Voilà c'est tout.

Dessin de Travis Louie.

Dessin de Travis Louie.

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans contes express
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 13:49

Cho gars l'étions d'Secondigny capitale de la poume !

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans en vrac
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 06:35

Sous mon oreiller j'ai glissé des pansements

parce que des fois j'ai des ampoules au rêve.

(Balthazar Forcalquier)

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans la phrase romanesque
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 04:33

Je lis dans tes pensées... Et j'y vois des fautes d'orthographe.

(Balthazar Forcalquier)

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans L'aphorisme de la semaine
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 04:56

Dans la ville de Bellepoire, le maire était un chic type qui faisait honneur aux banquets et aux comices. Certes ses discours étaient un peu ampoulés et ... osons le dire... versaient trop souvent dans le gongorisme. Mais on lui pardonnait cet écart d'affectation tant sa bonhomie était franche. On ne lui connaissait aucune aventure galante, aucun ennemi déclaré. Aussi tous furent bien affligés et bouleversés quand on retrouva son corps dans le bas du jardin public. Il avait reçu une décharge de chevrotine dans la poitrine et il avait été amputé de sa corne !

"Les criminels sont quand même de bien curieuses personnes !" dit la charcutière Odette Grasdouble, laquelle ressemblait curieusement à un hippopotame, une femelle bien sûr.

Voilà c'est tout !

Dessin de Travis Louie

Dessin de Travis Louie

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans contes express
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 17:58

Notaire de la petite ville de Bellejoue, monsieur Octave Grospied jouissait d'une parfaite honorabilité. Il n'avait jamais fait de l'oeil aux ribaudes qui peuplaient l'immeuble mitoyen de son étude. Néanmoins ses affaires périclitaient car le pauvre homme ne savait pas capter les belles et grasses affaires qui apportent confort moelleux et paisible avenir aux bourgeois. Comme on dit familièrement : " il n'avait pas le compas dans l'oeil ". Et dans son cas cela valait mieux que d'avoir le mauvais oeil.

Voilà, c'est tout.

Dessin de Travis Louie

Dessin de Travis Louie

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans contes express
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 12:00
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans vidéo
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 07:21

Vous dites que vous êtes amoureux !

Mais avez-vous des papiers

qui le prouvent ?

(Balthazar Forcalquier)

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans La phrase romanesque
commenter cet article

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact