Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 18:04

"Au palais de justice d'Angers ce mercredi" indique Ouest-France , "Olivier Cousin a été condamné, mais dispensé de peine en raison de ses efforts pour régulariser sa situation : depuis 2011, le viticulteur s'est "amendé", en changeant ses étiquettes. Il devra régler un euro symbolique aux plaignants : la Fédération des viticulteurs de l'Anjou et de Saumur."

Avec bien d'autres dégustateurs et amls nous avions soutenu Olivier Cousin à l'audience en mars.

Rappel des faits et le compte-rendu d'audience que j'avais, à l'époque, rédigé ici même.

Olivier Cousin est vigneron en Anjou (bio, naturel, biodynamie). Il conduit son petit vignoble avec son cheval. Il en bave, soumis au temps et aux aléas du marché. Mais c'est sa vie, et ce fut avant lui celle de son père et de son grand-père. Il allait ainsi son petit bonhomme de chemin de vigneron sans pesticide et sans soufre quand l'administration lui est tombée dessus. Il n'avait pas le droit de mentionner le nom "Anjou" sur ses étiquettes, pourtant il est bien de cette terre et ne fait pas son vin aux antipodes ! Qu'importe, le nom "Anjou" appartient à l'AOC ( Appellation d'Origine Contrôlée) et Olivier Cousin n'en fait plus partie. Il n'avait pas droit non plus au nom de "domaine" et n'était pas autorisé ( au moment des faits) à faire figurer les noms des cépages ... Kafka n'avait pas imaginé cela !

Olivier Cousin a bien voulu plier l'échine, il signe désormais "paysan Angevin" son vin est mis en bouteille "à la maison" et ce sont des "vins d'ici". Bonjour Ubu !

Il reste qu'il fut en infraction et que pour cela il est poursuivi par le tribunal correctionnel d'Angers. Ce fut l'occasion d'un beau pique-nique sur les marches du palais, les amis du vigneron et les amateurs d'un vin propre étaient là, on y a même croisé Benoist Rey ce vieil anar.

Dans la salle d'audience il fallait tendre l'oreille car les micros ici ne fonctionnent pas. " Et ne vous appuyez pas trop à la barre" a averti la présidente, "elle n'est pas solide". Et le glaive de la justice il est comment ?

Olivier a donc expliqué que son travail était exigeant, que ses rendements étaient deux fois moins élevés que la moyenne, qu'il avait le sentiment de faire un vin sain, sans additif et qu'il en informait le consommateur au mieux, qu'il était deux fois plus contrôlé qu'un vigneron ordinaire par les organismes qui veillent scrupuleusement au bio et à la biodynamie. Bref, il ne ment pas !

"Mais vous comprenez qu'on vous reproche la mention "éthique du domaine" sur vos étiquettes" Interroge la présidente.

" On me reproche le mot éthique ?"

"Mais non, celui de domaine"...

"Ce sont des mots confisqués par les structures officielles de la viticulture et cela au pays de Voltaire" tempête son avocat Me Olivier Morain " et s'il prend l'envie à mon client d'appeler son épouse mon petit Anjou, vous irez le poursuivre sous la couette ?"

N'empêche, pour l'avocat de la partie civile, Olivier Cousin est un "braconnier" un "franc-tireur".

Réplique de Me Maurain qui élève alors le mot "franc-tireur" à son meilleur degré " il fut un temps où on les appelait des Résistants".

L'avocat de la partie civile comme le procureur ont bien senti qu'il y avait là les ferments d'une affaire absurde dans le fond, mais dans la forme les infractions ont été constatées en leur temps.

Au vigneron qui risquait de la prison ferme, ils ont demandé des amendes.

Et au nom du bon sens l'avocat d'Olivier Cousin a demandé la relaxe.

n

Olivier Cousin sans peine, entre relaxe et amendes
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans En vrac
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 04:02

Dans ses bordures fleuries, Saint-Jean-de-Thouars cultive la guerre et propose des évocations de 14/18.

Ainsi en est-il de ce piou-piou abattu dans les pâquerettes... On s'interroge avec un léger malaise quésaco : la fleur au fusil ?Les pissenlits par la racine ?

Devant la mairie c'est une tranchée qui est symbolisée : quésaco : la guerre de position dansl'administration ?

L'an prochain : 60e commémoration de la bombe sur Hiroshima... Entre frayeur et curiosité, mon coeur balance.

Piou-piou abattu dans les pâquerettes.

Piou-piou abattu dans les pâquerettes.

Devant la mairie c'est une tranchée qui est symbolisée

Devant la mairie c'est une tranchée qui est symbolisée

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 04:04

Thouars. Curieuse idée que celle de peindre les soldats de 1870 de cette couleur marronnasse. Peut-être qu'il y a un message : comme la Prusse a gagné cette guerre, la France a été chocolat ... Je ne vois que cela comme explication !

A ne pas croquer !
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 04:03

Il y avait déjà la librairie libre en bordure de la place Jeanne d'Arc à Thouars et voilà qu'un distributeur gratuit de graines va faire son apparition au même endroit ( s'il peut entrer dans la vitrine).

http://www.lecafedelaville.fr/p/la-petite-bibliotheque-de-la-rue-du-jeu.html

Dans le même esprit libertaire on pourra venir y prendre des graines de fleurs et de légumes et en mettre, ou pas. Un seul principe : liberté !

Graine d'anar
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 04:03

Hervé-Loïc m'a cordialement invité dans son émission "rendez-vous au verger" sur Radio Gâtine pour parler un peu du bouquin "Chroniques Noires à Thouars".

C'était sympa parce qu'après, le micro coupé, on a bu une bouteille de "Poil de la Bête" de Nicolas Reau et on a filé au bistro boire un rosé.

Sympa aussi parce que j'ai pu apporter les musiques que j'aime.

Sympa parce que le technicien est bientôt papa, il affichait un sourire permanent et radieux, en plus il a aimé le vin de Thouars.

Il suffit de cliquer sur le lien, de choisir l'émission de juin, de cliquer sur le petit triangle qui se transforme en deux petites barres et d'attendre un peu, ensuite ça commence.

On peut aussi écouter les autres émissions mais je ne sais pas de quoi elles parlent.

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 04:03

Lucas, talentueux blogueur Thouarsais a donné récemment, mercredi 28 mai, quelques éléments sur la franc-maçonnerie à Thouars

http://www.lecafedelaville.fr/

C'est donc en toute fraternité que j'apporte ma pierre, (comme on dit dans les temples secrets) à cette exploration.

Il s'agit en l'occurrence ( pièce jusqu'alors inconnue) d'un télégramme envoyé par les francs-maçons Thouarsais à Emile Combes alors président du conseil (1902/1905) et fervent anticlérical lequel prônait la séparation de l'église et de l'Etat

"Loge Emancipation Thouarsaise en tenue 19 novembre adresse au gouvernement de la république et en particulier à monsieur Combes président du conseil toutes félicitations pour conduite énergique / l'engage à persévérer dans lutte contre cléricalisme et protéger fonctionnaires républicains contre menées nationalistes. Le vénérable Robley"

C'est d'ailleurs dans la rue Emile Combes que fut installé le temple du Grand Orient ( voir toujours l'article de Lucas), on en voit encore aujourd'hui la trace.

Le Grand Orient athée et anticlérical : il l'est toujours hardiment. Il n'existe plus aujourd'hui de loge du GO à Thouars, il faut aller à Niort pour cela ou à Saumur. Le Thouarsais accueille en revanche une loge de la GLNF ( Grande Loge Nationale Française) qui elle, impose la croyance en une parole révélée ; en Dieu pour faire simple, mais le Dieu que vous voulez entre celui des chrétiens, des musulmans et des juifs.

Parthenay de son côté dispose d'une loge de la GL (Grande Loge) qui n'impose ni ne refuse aucune croyance, et d'une autre de l'obédience opéra d'essence christique ( au sens primitif du terme, donc sans dogme).

Francs-maçons, le télégramme fraternel
Emile Combes

Emile Combes

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 16:06

Vous n'avez pas le temps de lire ? Prenez celui de rêver

Elle avait un prénom de locomotive :

Micheline ;

elle fonçait dans la nuit avec une telle volonté !

(Balthazar Forcalquier)

La phrase romanesque
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans La phrase romanesque
commenter cet article
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 04:03

La fraise ... c'est pas gras.

La framboise non plus d'ailleurs !

(Balthazar Forcalquier)

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans L'aphorisme de la semaine
commenter cet article
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 06:04
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans vidéo
commenter cet article
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 06:00

Qui connait la vie humble et monotone des bornes à incendie ?

Quand elles servent tout le monde se lamente. Et quand elles sont oisives tout le monde les ignore. Pourtant elles sont toujours sous pression les pauvres !

Pas tout le monde ! La preuve ici à Sainte-Radegonde, aux portes de Thouars, un inconnu attentif a pris soin de celle-ci.

Celle-ci oui, mais combien de milliers de bornes encore ignorées ! Qui osera créer le premier mouvement de défense des bornes ?

Pour ne pas avoir froid en attendant l'incendie
Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ici c'est mieux qu'ailleurs
commenter cet article

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact