Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 03:07

 images-copie-2.jpg

Dans le taxi-brousse

 

 

 

Très serrés. Très fatigués. Les jambes encombrées de ballots énormes. Très chahutés par la piste qu'il faut avaler à tombeau ouvert (surtout sans passer sous les 80 Km/h : car les roues se mettraient alors à grelotter sur la terre battue et plissée comme une tôle ondulée. Tout le véhicule pourrait alors partir en morceaux)

La poussière entre à gros nuages durant ces longues heures dans la camionnette 404 bâchée.

Très loin au fond de l'Afrique.

Et au matin tous les voyageurs s'esclaffent en voyant ces "toubabs" (ces blancs) au visage barbouillé de saleté. On se marre aussi en dépit du cul qui brûle : voilà 27 heures qu'il est martelé. Les femmes gloussent.

Ces matins là j'aurais bouffé un éléphant empli de confiture !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans RECITS
commenter cet article

commentaires

Anatole le pingouin 02/07/2013 09:20

Ah ces pistes de latérite rouge, dure comme de la pierre !... On voit qu'c'est du du vécu, ceux qui n'y ont pas été auraient pensé à tout sauf au cul qui brûle...

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact