Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 04:03

 

saletemps 40

 

Résumé : Bon alors les gars on a obtenu 2.000 € d'augmentation

_ Hourra !  Hourra!

_ Bon le patron n'est très bavard, il ne dit que "Gââââââ", mais on s'est compris. On peut reprendre le boulot.

_ Hourra !

_ Bon, aujourd'hui on remet tout en ordre, on jette les canettes, on enlève les banderoles, on balaie les papiers gras et les boîtes de pizza vides, ce sera payé comme une journée de boulot ; et demain grand retour des résumés!

 

 

C’est fini. On va bientôt se quitter cher(es) lecteurs(trices). Les meilleures choses ont une fin. Donc  Charles-Herny Hichlag avoua. Il avoua d’autant plus facilement qu’il n’avait pas accompli le rituel jusqu’au bout. Pour sceller son destin et vouer son esprit au mal, il aurait dû selon le chapitre 6 de BELIAL, vendre sa femme aux mauresques. C’est-à-dire l’abandonner dans un bordel d’Istanbul. Il n’en eut pas le courage. Il était toujours amoureux d’elle. Ainsi , dans les âmes les plus noires scintille toujours une étincelle, aussi infime soit-elle.

_ J’ai trahi Bélial. Bélial m’a puni, dit Hichlag résigné. Il donna tout aussi facilement le nom de son complice Louis Legris-Leblanc qui l’avait aidé à kidnapper ses victimes, mais qui ne participait pas directement à leur martyr.

La presse nationale revint à Thouars  pour couvrir cet extraordinaire fait divers. Et de nouveau Josiane Birdat causa dans le poste.

_ Mais pourquoi des clochards ? demanda Balthazar à Legrandu

_ Chair humaine disponible. C’est immonde d'accord, mais je te cite la déclaration d’Hichlag.

_ Mais pourquoi  aller en chercher un à Bressuire ?

_ Ils n’en avaient pas trouvé dans les rues de  Thouars ce jour-là.

_ Et pourquoi tuer le chien ?

_ C’est dans le rituel. C’est un hommage à Hécate.  Elle est la magicienne par excellence, elle est  la maîtresse en sorcellerie à laquelle font appel tous les magiciens. Elle est souvent représentée comme une déesse tricéphale : une tête de lion, une de chien et une de cheval ou de jument sur un corps de femme. Pas facile de trouver un lion ou une jument dans les rues de Thouars. Pour Hichlag, un chien c’était plus facile.

_ Putain, j’suis bien content d’être athée. Ni dieu, ni maître, ni diable !

 

Quand tout fut fini, Legrandu,   Gandclerc,  Karantec , Caraboc et Balthazar allèrent trinquer tous les cinq au café des arts. En une seule journée cette enquête, qui piétinait depuis des mois, fut résolue grâce à l’intelligence conjuguée de ces cinq- là , et grâce aussi  à un heureux enchaînement des évènements.

_ Quand les hommes de bonne volonté se donnent la main, ils peuvent déplacer des montagnes ! proclama doctement Karantec.

_ Vous avez raison mon ami et c’est la première fois que je trinque, avec grand plaisir, avec un flic, dit Grandclerc en choquant son verre sur celui de Legrandu.

Tous souriaient. Les libations débutaient.

 

Balthazar Forcalquier  décembre, janvier, février 2011/2012

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans LE FEUILLETON
commenter cet article

commentaires

Lucas 17/04/2012 07:18

Merci Balthazar pour ces excellents moments que tu nous a fait passé, et quelques barres de rires avec les résuméistes et leur patron réduit au "Gâââ". Souhaitons désormais que Thouars retrouve son
calme.... en attendant le prochain feuilleton.

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact