Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 04:03

 

saletemps-35.jpg

 

Résumé : C'est incroyable, tous les crimes sont liés et leur situation dans la ville forme  une étoile. Cette étoile est aussi la matrice du logo d'Hichlag, et les corps des victimes forment des lettres en Hébreux, le mot ainsi composé se lit "Belial".

_ Raymond c'est un beau résumé que tu nous a fait là.

_ Le patron est à l'hosto, c'est un p'tit geste pour lui faire plaisir. On suspend la grève perlée jusqu'à son retour.

_ S'il revient !

 

 

 

 

Thouars est une ville pleine de ressources, et pas seulement parce que c’est la capitale du Duhomard. Thouars c’est comme la Samaritaine, on y trouve tout. Il suffit de savoir à quelle porte frapper.  Et pour tout ce qui était magie, ésotérisme, égyptologie, kabbale, guematria ( la combinaison des chiffres et des mots) : une seule adresse, celle de Juan-Lukos Caraboc. Cet écrivain spécialisé n’était pas seulement un fin gastronome et un grand amateur de vin - c’est ainsi que Balthazar avait fait sa connaissance au salon des vins, bien sûr - Juan Lukos était aussi un érudit, un grand connaisseur des rituels, des magies et autres bizarreries.

Il reçut Balthazar chaleureusement :

_ Tu arrives bien, je viens de déboucher un « enfant terrible 1995 » de chez Nicolas Reau.

Le vin était une merveille d’équilibre puissant et complexe.

_ Dis-moi Juan-Lukos, qu’est-ce que veut dire « Bélial » ?

C’est comme si Balthazar avait appuyé sur un bouton. Juan-Lukos se mit à réciter de mémoire :

_ BELIAL. Démon adoré des Sidoniens. L'enfer n'a pas reçu d'esprit plus dissolu, plus crapuleux, plus épris du vice pour le vice même. Si son âme est hideuse et vile, son extérieur est séduisant. Il a le maintien plein de grâce et de dignité, il commande quatre-vingts légions de l'ordre des vertus et de l'ordre des anges, on le montre parfois sur un char de feu, ambassadeur en Italie. Il maîtrise les cinq sens, c’est un parfait séducteur.

_  Ben mon colon !            

_ Pourquoi tu veux te consacrer à ce beau diable ? Il ne manque pas de charme. Avec lui tu seras directeur départemental  en deux mois.

_ Directeur départemental ? Beurk ! Et à quoi il ressemble ton Bélial ?

Juan-Luko se leva, hésita dix secondes devant son énorme bibliothèque et sortit un volumineux ouvrage. Il feuilleta le livre et le tendit à Balthazar. Une gravure montrait une tête de bouc stylisé, la reproduction exacte du logo de Charles-Henry Hichlag !

_ Sapristi !

 

Diapositive9


La bouteille finie, trois autres suivirent. Mais l’heure avançait. Balthazar prit congé, informa Legrandu de sa découverte. L’enquête avançait. On ne savait pas où elle allait, mais elle avançait.

 A SUIVRE...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans LE FEUILLETON
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact