Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 04:14

saletemps 29

 

 

 

Résumé : Je... aveu... procés...

 

 

 

 

Une fois Charles-Henry Hichlag  parti, Legrandu conseilla à Balthazar de la mettre un peu en veilleuse.

_ Il est parti pour être le maire. S’il est élu tu vas manger chaud. Il va te faire muter.

_ Hou j’ai peur ... ironisa Balthazar qui tomba à genou dans la neige. 0h non monsieur le rédacteur en chef pas à Bressuire ! Il y gèle en août ! Pas en Sibérie !

Louis Legris Leblanc, le conseiller en communication, diffusa un tract qui déclinait quelques thèmes connus : insécurité, incurie du maire, incompétence de la police. Nulle part il n’évoquait la mémoire de Grzegorz Bizlekowchykrovskichakiakroustinibinlikowski, cinquième victime de cette sanglante série : quatre clochards occis et un chien errant sacrifié près d’une étoile tracée dans la neige.

 

n.jpg


D’habitude, quand on en arrive là dans le feuilleton, Balthazar reçoit un coup de téléphone de Louis Grandclerc et tout s’éclaire. Mais cette fois-ci : rien !

Le commerce commençait à tirer la langue. Les routes glissantes n’expliquaient pas tout. Les Bressuirais hésitaient à venir faire le plein de pinard à Thouars, ce qui n’était jamais arrivé depuis l’occupation. Josiane Birdat, la quincaillière  se mettait à couiner : « mon chiffre d’affaires a plongé de 40 % ! » Un vent de tempête se levait et le pauvre maire sortant, Maurice Gros n’était pas de taille.

D’autant plus qu’un terrible malheur le frappa.

A SUIVRE ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans LE FEUILLETON
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact