Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 05:52

 

saletemps-26.jpg

 

Résumé : Hé , Monsieur Climat, c'était quoi ce résumé  hier : "Benito, este numele de câine de doamnă Michacul. Câine frumos" ?

_ Ah ! ça ! C'est un Roumain qui était resté planqué sous une table. En gros ça veut dire que Bénito est le chien de Madame Michacul et qu'il est bien gentil.

_ Reconduisez-moi ce Roumain à la frontière et fissa!

_ OK, Je lui donne quand-même sa pomme hebdomadaire vu qu'il a quand même fait un résumé ?

_ Monsieur Climat, vous êtes trop con. Allez hop ! Retour à l'atelier, vous pouvez jeter votre costard et reprendre votre veste à col bleu.

 

 

 

 

 

Même pas mal à la tête ! Balthazar a un secret pour éviter la gueule de bois. Ah vous voulez le connaître ? D’accord, c’est gratuit, comme tout ce qui est sur ce déblogueur : c’est l’aspirine, mais l’aspirine pris avant la gueule de bois, pas après. Là est le secret ! C’est un principe confirmé par la Faculté. C’est scientifique. Imparable.

Alors voilà : l’alcool épaissit le sang.  Si, si, soyez bien attentif : quand vous êtes bourré, vous  vous sentez plus épais. D’ailleurs vous n’avez pas froid, et vos blagues sont grasses. L’aspirine fluidifie le sang, un peu comme l’eau ferrugineuse. Epais d’un côté, fluide de l’autre : l’équilibre est rétabli, et vous vous levez comme une fleur. Certes une fleur qui pue, mais une fleur quand même.

En  s’étirant dans son lit comme une rose développe ses pétales aux premiers rayons du matin, Balthazar se sentit d’humeur badine. Il aurait bien aimé se ‘’chicorer’’ avec Charles-Henry. Sans témoin, entre hommes, comme deux cons. Même s’il avait eu le dessous, il aurait eu un peu de respect pour ce con de droite. Mais l’autre gonzesse avait esquivé lâchement. Il avait perdu une belle occasion de se frotter  à la réalité. Rien de plus réel qu’un coup de poing dans la gueule.

Balthazar en était là de ses réflexions, en surveillant la cafetière,  et en mastiquant un croissant rassis. Le téléphona,  qui n’était jamais fatigué ( ni bourré), sonna.

_  Allo Thouars  terre de civilisation ? C’était ce con de directeur départemental. Vous cherchez à entrer dans le livre des records ou quoi ?

_ Ah ? Le salon des vins est entré dans le Guiness book ?

_ Mais non andouille, encore un crime chez vous ! File coco. Fais-nous –y  vendre. Pendant que j’y suis, dis-moi pourquoi qu’on n’a pas d’photo des clodos crevés, que c’est bon pour la diffusion ce genre de cliché.

_ Hein... J’entends pas... C’est coupé... C’est même pas en français... Ah, je passe sous un tunnel.... Criiiiic !

Balthazar raccrocha, appela « Moustache » son pote pompier qui lui donna l’adresse et fila à l’angle de la rue Ligonnier et de la rue Châtelet.

Pile chez les bourgeois !

 

Diapositive5


A SUIVRE...

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans LE FEUILLETON
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact