Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 05:14

 

  20101202 2113

 

 

 

 

Personne dans la pâtisserie. Je mes sers sans vergogne. Je remonte la rue à pied jusqu’au supermarché. Il est abandonné aussi, je suis seul et riche de mille kilos de chocolat, huit cent mille boîtes de cassoulet, huit mille paquets de nouille, trois mille piles LR 6, LR 4, LR 14, un gros stock de bouteilles de gaz de toutes les tailles, soixante dix-huit milliards d’allumettes… Je ne manquerai plus jamais de rien, et un soudain désespoir me terrasse.

Il neige, et le monde ne répond plus.

  Je me suis installé dans les appartements du libraire-maison-de-la-presse. En plein centre ville. Les journaux quotidiens affichent la date du 29 novembre 2006.  A la une, ils annoncent qu’une femme a toutes les chances de devenir présidente de la République. Un pape est en visite chez les musulmans. Conseil horoscopique pour les Poisson : “Couvrez-vous, risque de coup de froid” . Voilà huit jours que je n’ai vu âme qui vive, ni un chien, ni un chat, ni un oiseau, ni même la trace d’un rat. Dans le supermarché voisin j’ai ouvert, sur le tapis roulant de la caisse, une plaquette de beurre. Chaque matin je passe la voir, elle est intacte. Pas même un rat ! La neige tombe par longues séquences épaisses, puis s’interrompt comme si elle était dégoûtée de ses propres excès ; mais sa nature commande, elle recommence. Le froid la gèle par plaques d’une violente dureté. Ce froid n’a rien d’amical. La neige : je ne sais pas encore. Naguère elle était la compagne de nos jeux et de nos câlins. Je n’ai pas oublié cela.

Je brûle dans la cheminée des livres, ils ne manquent pas. J’ai mis de côté Proust, Gracq, Cendrars, Rimbaud, Apollinaire, Verlaine, René Char, les évangiles (ceux du canon et celui de Thomas). Je flambe hardiment une autre littérature qui sut émouvoir les midinettes et qui, aujourd’hui me réchauffe. Un livre porte ce titre mystérieux : “ La Cornemuse Vétilleuse”. A quoi peuvent bien penser les auteurs… On se le demande ! 

(la suite demain)

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans RECITS
commenter cet article

commentaires

boss 20/11/2012 23:18

encore!!!!maitre balthazar....
j adore quand votre plume s'égare ainsi, dérape vers du surréaliste à la murakami et si je n avais crainte de singer degaulle , je dirais, -pour la neige- "je vous ai compris"!!! (pour les gateaux
aussi...)
amicalement
djbosstoo

NONcapitaine 20/11/2012 16:06

Je dois dire mon cher Balthazar, que ce récit est enchanteur...J'ai pourtant pensé un instant que tu étais tombé sous le "charme" du 21 décembre 2012, ouf nous sommes le 29 Novembre 2006, donc
c'est du passé...bizarre, je ne me souviens de cette journée...

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact