Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 05:32

20120212 7106

 

 

 

 

 

Dans la lueur des flammes, j’observe son beau visage où viennent glisser, parfois, des mèches aux reflets roux. Elle n’a pas cessé de sourire. Le jour est levé depuis une heure, armé d’une lumière aiguisée patiemment forgée au bleu de la neige. Cette luminosité extraordinaire s’est mise en tête de chasser le moindre coin d’ombre de la pièce, elle s’y applique avec une obstination et un talent que seule la nature peut déployer ; et tout semble désormais sans relief, les volumes sont plaqués, écrasés, par le reflet violent du soleil sur le miroir du gel. Les meubles, les objets quotidiens semblent s’écarter d’eux-mêmes sous l’effet de ce sortilège. Tout concourt à faire de cet instant un miracle. Mon visage est exactement à l’aplomb du sien, je suis courbé sur elle comme un homme saisi dans sa prière. Je ne veux pas manquer cet instant où elle ouvrira les yeux. Dans le blanc qui nous baigne ses paupières s’écartent doucement et le noir de son regard s’ouvre sous le mien, j’y dégringole. Elle m’accueille. Je lui caresse la joue, elle embrasse mes doigts très doucement.

 

_ « Bonjour. As-tu faim ? Veux-tu dormir encore ? As-tu assez chaud? D’où viens-tu? Je n’ai vu personne depuis si longtemps, comprends-tu ce que je dis? Je peux te faire un grand bol de soupe, le temps de faire fondre un peu de neige. Pomme -de-terre-poireau? Qui es-tu ? Ô comme je suis heureux, enfin. As-tu marché longtemps ? Je suis Balthazar. Et toi ? »

( la suite demain)

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans RECITS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact