Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 11:07

Je ne suis pas un fidèle des monuments aux morts, des gerbes et des clairons, en bon anarchiste je me tiens éloigné des marches militaires ; mais je vais chaque dernier samedi d'Avril à la cérémonie organisée en mémoire des déportés.

S1010008.JPG

J'y vais parce que je préfère les victimes aux bourreaux. Et parce que j'ai eu le bonheur de connaître Gérard  et Robert, deux anciens déportés de la résistance, dont le regard rieur et le bon sourire étaient pour moi un ravissement, une manière de sauvegarde absolue. Les nazis n'avaient rien obtenu d'eux. Et cette force, je peux le dire aujourd'hui encore, est restée vive en moi.

Un jour j'ai demandé à Gérard, lui qui avait vécu les lentes pendaisons du camp de Dora link :" mais pourquoi les SS bâillonnaient-ils les condamnés ?"

Alors avec un regard malicieux il m'a répondu :

"parce qu'un jour un russe s'est accroché à la corde et les a insultés. Les SS ont décidé que cela n'arriverait plus : mains liées derrière le dos et une sorte de bout de bois serré par un fil de fer en travers de la bouche"  

2012-2_LDelarbre_SSetPendus_21031945.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans ET AUSSI...
commenter cet article

commentaires

Anatole le pingouin 29/04/2013 16:29

Pour info, le bout de bois en travers de la bouche, dans l’Église catholique c'était pou empêcher les blasphémateurs de haranguer la foule du haut du bûcher.

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact