Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 09:19

 

 

La-vegetation-des-cimetieres-derange_image_article_large.jpg

 

Dans la "Nouvelle-République", quelques vivants rouspètent au nom des morts. L'habitude municipale de laisser pousser partout les herbes folles ( sauf devant la mairie) s'étend au cimetière.

Entre manger les pissenlits par la racine ( ce qui est le cas en l'occurrence, comme le montre la photo),  ou boire du désherbant au goutte-à-goutte, j'avoue préferer une autre solution.

 

Ma recette post-mortem :

Prendre mon corps encore bien frais.

- Le glisser avec délicatesse dans un cercueil en carton.

- Passer longuement au four très chaud.

- Récupérer les cendres ( dire au gars des pompes-funèbres que j'ai bien spécifié dans mon testament : "donnez une grosse pièce au personnel, mais ne payez pas le patron!")

- Passer ensuite les cendres à la moulinette ( grille fine).

- Séparer les cendres en deux tas égaux.

- Verser le premier tas dans une cuve de vin rouge ou blanc en cours de maturation, cela donnera un surcroît d'acidité. A la dégustation on pourra dire : "belle jambe, corps charpenté, et légère amertume en fin  de bouche."

- L'autre tas,  il faudra le fumer. Mélanger un peu de cendre dans des cigarettes de cannabis. On  pourra dire  en riant : " ah le salaud il déchire encore !". Et cela vous donnera une excuse devant le juge : " Monsieur le président, les dernières volontés d'un homme c'est sacré".

 

Et  vous? Que deviendrez-vous ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans La vie Thouarsaise pour rire
commenter cet article

commentaires

Lucas 12/08/2012 16:57

Je laisse à mes exécuteurs testamentaires le choix :
être enterré dans un tonneau ou être flambé au Cognac, avec "la part des anges" en bakchich pour m'ouvrir les voies célestes.

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact