Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 03:08

calibres 2

 

Résumé : Au prochain comice agricole le maire de Thouars annonce la venue des majorettes de Saint-Varent. Vous n'en avez rien à faire : c'est normal ! Peut-être préférez-vous celles d'Argenton-les- Vallées ?

 

 Vendredi à Thouars. Jour de marché. Toute la place Lavaud est pleine de rumeurs et d'odeurs. C'est beau comme un souk, les arabes en moins. Il y a bien quelques Sénégalais qui vendent des ceintures et des drapeaux jamaïcains mais cette note de couleur reste diffuse. Balthazar a des potes chez eux : Mamadou notamment. Mamadou est un Peul du Mali, échoué là comme tant d'autres. Parce que la tradition chez eux est que les jeunes gens aillent découvrir le monde. Mamadou est parti à 17 ans, ravi, certain de son fait. Il est arrivé au paradis, sauf que le paradis a une sale gueule. Endetté jusqu'au cou, il doit travailler pour d'opulents commerçants ivoiriens, et tenter de vendre aux  paysans et retraités du coin des colifichets et des montres avec des ressorts en élastique.  A ce rythme il aura remboursé sa dette dans 132 ans, 8  mois et 12 jours. C'est ce qu'il dit à Balthazar en riant comme un gosse. 

Balthazar n'est pas meilleur que les autres mais il a une tendresse pour les victimes. Alors il vient proposer, toujours, d'aller boire un café avec Mamadou, qui dit oui. Mamadou boit parfois les jours de vilain hiver un petit calva. Musulman comme il faut, soufi certainement, comme tous les Peuls.

Mamadou rêve de rentrer au pays, d'épouser au moins une femme, et de faire du commerce " mon truc ce serait de réparer les vélos. On peut se faire une fortune à Bamako dans ce biznesse."

En attendant,  il dort à Poitiers dans une chambre occupée par six compagnons d'infortune. Voilà tout.

Alors que tous deux se dirigeaient vers le Sablais, le bistro en formica qui borde la place, Balthazar entendit un claquement sec, et là, devant lui, un homme plia les genoux. Il avait du sang sur le visage.

A SUIVRE.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans LE FEUILLETON
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact