Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 04:18

 

calibres 18

 

Résumé: « Carlota on t'appelle la rebelle. Carlota de Cuba. Carlota de Cuba ». C'est une jolie chanson. A vous de trouver l'air.
Le préfet commençait à s'énerver. Le commissaire, dans ses beaux costumes de laine fine piétinait et ruminait de sombres pensées et une salive parfumée à la menthe. Les syndicats étaient au chômage vu que les patrons filaient droit.
Un peu de temps passa. Alors qu'il faisait quelques emplettes à Hyperbouffe, la grande surface, car il faut bien parfois acheter quelques nécessités domestiques, Balthazar qui s'abîmait dans la lecture comparée des étiquettes de PQ fut bousculé. Il n'y prêta aucune attention. Les ménagères sont toujours pressées entre les courses, le ménage, les gosses, le mari et le patron. Au moment de payer à la caisse, il mit la main dans la poche de son coltin et retira, au lieu d'un billet, un papier froissé.
« Je suis Carlota. J'ai lu vos articles. René était mon père. Je sais désormais que vous ne le trahirez pas. Rendez-vous ce soir, 23 h 18 derrière les cactus du parc Imbert ».
La journée allait son train quand Balthazar entendit passer une ambulance, puis la voiture du capitaine des pompiers, puis celle des flics. Il retrouva tout ce beau monde sur le coteau de Saint-Jacques-de-Thouars. Paisible commune gérée paisiblement à droite, qui fait juste face au paisible quartier huppé de Thouars. Là dans la pelouse pentue qui plonge vers le Thouet gisait le corps d'une femme. La quarantaine, le cheveu teint en blond ( les racines brunes sur un morceau de crâne au sol trahissaient un retard dans la couleur bi-mensuelle), des escarpins de prix aux pieds et une tête à demi explosée.
Moustache, le sapeur-pompier en dit plus à Balthazar que le commissaire qui, arrivé, depuis peu, ne connaissez pas Angeline Grosbois directrice d'IAT (Intérim A Tout). Son mari Charles Grosbois avait été transporté d'urgence à l'hôpital, l'épaule fracturée par un projectile.

 

La série continuait. Et de belle façon !
A SUIVRE...

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans LE FEUILLETON
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact