Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 04:03

"Les anarchistes considèrent-ils le suffrage universel comme la meilleure manière d'agir ? Certes non ! Le suffrage universel tel qu'il est pratiqué est une duperie ! C'est une parfaite illusion ! Oh oui, c'est mieux que la dictature pure, mais c'est très loin d'un idéal.

Comment confier son pouvoir pendant plusieurs années à quiconque.

Par exemple : un maire élu ne peut pas être démis de ses fonctions s'il n'a pas commis de délit. Je l'ai vu plusieurs fois. Le voilà contesté dans son conseil municipal, mis en minorité, le budget n'est plus voté ... Le préfet intervient expédie les affaires courantes : salaire du cantonnier, du chauffage de la mairie, des indemnités des élus. Le préfet incite le maire à démissionner, mais si celui-ci ne veut pas, il peut rester ainsi jusqu'à la fin de son mandat. Isolé certes, mais élu !

Donc les anarchistes ne participent à cette mascarade. Ou bien ils votent noir !

Ils ne veulent pas , comme disait Jean Grave, que l'Etat fixe le salaire de l'ouvrier, car accepter cela c'est reconnaître de facto à l'Etat le moyen d'exister ! Il déclarait aussi " avec le suffrage universel vous n'aurez que des moutons de Panurge, des hommes qui ne penseront que par leur député, vous aurez à compter avec tous les ambitieux. Au lieu d'aller bêtement à l'hôtel de ville lors d'une révolution, pour y proclamer un gouvernement, il faut y aller pour fusiller ceux qui tenteraient de s'y établir.

C'est alors qu'en 1876, l'insurrection fut proclamée et plus encore " la propagande par le fait", comme l'appela Paul Brousse.

Anarchie ? Ah oui (10)
Anarchie ? Ah oui (10)

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans récits
commenter cet article

commentaires

Balthazar 13/05/2014 14:46

Cher Lucas
votre pugnacité vous honore.
La venue de la république a certes suscité de l'intérêt chez les anarchistes, mais un intérêt qui est vite tombé. Les socialistes s'en contentèrent ( c'est encore vrai).
Le suffrage universel n'est pas absurde dans sa nature, mais il le devient quand il permet de confier, à un tiers, le pouvoir pendant un mandat entier. Pendant la durée de son mandat un député, un maire, un sénateur, un conseil général n'a pas de compte à rendre ( nous y reviendrons dans les prochains épisodes).
Le suffrage universel n'a de vertu que s'il permet de contester l'ordre. On appelle cela la démocratie directe, on a besoin de l'adjectif " directe" pour bien marquer la différence, l'adjectif "universel" ne suffit pas, n'est-ce pas troublant ?
Ne soyez pas déçu. Etre déçu, c'est être en attente, c'est être vivant. C'est être curieux, c'est une belle qualité.

lucas 13/05/2014 17:02

non

Balthazar 13/05/2014 16:59

L'idéal est pourtant la seule façon d'affronter la vie, non ?

lucas 13/05/2014 16:54

La délégation des pouvoirs, vous voulez dire ? N'étant pas idéaliste, à mes yeux tout système politique comporte des tares, des failles, des limites. Sur le point qui nous occupe il reste à déterminer si cette tare est rédhibitoire ou non, question à laquelle je laisse à chacun le soin de répondre.

Balthazar 13/05/2014 16:41

Et votre confiance dans le suffrage universel n'est pas entamée ? Je vous admire.

lucas 13/05/2014 16:38

Je me suis même laissé dire que l'épisode du traité européen en avait refroidi plus d'un et que du coup on n'est pas prêt d'en revoir un, de référendum.

Balthazar 13/05/2014 16:28

C'est exactement cela. Avez-vous jamais participé vous même à un référendum ? Rarement, c'est un levier démocratique qui fait trop peur. On l'a bien vu pour le vote sur le nouveau traité européen. Le peuple a dit non, les députés ont dit oui !

lucas 13/05/2014 16:23

Merci bien, je comprends mieux. Ce n'est donc pas tant le suffrage universel qui pose problème aux anarchistes que l'épineuse question de la délégation des pouvoirs aux élus, en reconnaissant que le dit suffrage universel ne sert pas exclusivement à désigner des personnes, on peut aussi l'utiliser pour voter pour un projet, comme dans un référendum par exemple.

En ce sens donc, je vous rejoins, c'est bel et bien une des tares de l'actuelle république, et une tare que vous considérez comme rédhibitoire.

lucas 13/05/2014 12:25

Cher Louis, cher Balthazar,

Me voilà déçu. Vous annonciez hier que la position des anarchistes sur la république était "encore aujourd'hui assez partagée". Et que vois-je aujourd'hui ? Un réquisitoire et une sentence qui tombe comme le couperet de la guillotine. Est-ce donc cela un avis partagé ?

Et puis, si je peux me permettre, il y a une imprécision qui me chagrine. Vous écrivez : "Les anarchistes considèrent-ils le suffrage universel comme la meilleure manière d'agir ? Certes non ! Le suffrage universel tel qu'il est pratiqué est une duperie !"

Que rejettent donc les anarchistes ? Le suffrage universel en soi ou bien le suffrage universel tel qu'il est pratiqué. Avouez qu'il y a une nuance de taille entre les deux.

Pour rappel :
Suffrage = Déclaration exprimant, habituellement oralement ou par écrit, l'avis de celui qui est appelé à faire son choix dans une délibération, dans une désignation, dans une élection.

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact