Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 06:22

Attendez vous à savoir que, dans la deuxième quinzaine de mars, sortira aux éditions "Geste" un livre intitulé : "Chroniques noires à Thouars".

 

 

Il regroupera les cinq premières aventures de Balthazar Forcalquier journaliste anarchiste porté sur la bouteille et l'insolence. Un type pas très recommandable mais gentil quand même. 

13,90 €... cela vaudra le coup d'en acheter pour votre pépé, votre mémé (ils retrouveront des lieux connus par eux), votre conjoint qui, pendant ce temps vous foutra une paix royale, et vos enfants qui ont quand même besoin d'une petite formation libertaire.

Cette fiction est, par définition, oeuvre d'imagination. Les personnages comme les situations n'ont aucune réalité, Mais on peut croiser quelques lieux et quelques bouteilles authentiques.

Sans dévoiler les ressorts passionnants des intrigues dans laquelle le nouveau lecteur va de nouveau plonger, et sans rafraîchir la mémoire de ceux qui ont déjà lu - ici même - ces fantastiques histoires et qui picolent trop ( ils ont donc tout oublié), voici pour le plaisir et l'intérêt de l'éditeur une série de portraits.

1 Balthazar Forcalquier

Il porte toujours un pull over vert ( c'est pour le charme de l’allitération). Il boit sec, et notamment du Duhomard, mais pas que... Comme dit un gars de Sainte-Verge " Balthazar a un bec à tous les grains". Il est journaliste localier, c'est-à-dire seul en poste, c'est-à-dire indiscipliné. Il vomit les petits chefs, les patrons en général et les élus en particulier comme les détenteurs d'un quelconque pouvoir. Bon... il y a des exceptions, lui même n'est pas parfait. Les puissants le supportent ( bien obligés), les humbles l'aiment bien ( il paie volontiers sa tournée). Il est bon journaliste dans la mesure où il ne gobe pas les balivernes des notables et cherche avidement la vérité ( c'est bien utile pour dénouer les affaires policières qui vont alimenter sa machine à écrire). Il n'a pas de femme, pas d'heure, pas de chien. Il lui arrive d'être triste... alors il pousse la porte du café des arts, et la vie reprend.

"Chroniques noires à Thouars" (1)
"Chroniques noires à Thouars" (1)
"Chroniques noires à Thouars" (1)

Partager cet article

Repost 0
Published by Balthazar Forcalquier - dans chroniques noires
commenter cet article

commentaires

cricri abbesse 31/01/2014 18:56

pas de femme , pas de femme ?? !! encore une qui s'est barrée ? avec un mec peu recommandable comme le Balthazar faut plus s'étonner de rien !!

Balthazar 01/02/2014 09:49

Balthazar aime toutes les femmes : elles sont spirituellement tellement supérieures.

Catherine 31/01/2014 10:26

Peut-on réserver un exemplaire dédicacé par Balthazar soi-même dès maintenant ?
Signée : une fan de Loir-et-Cher :-)

Balthazar 31/01/2014 17:49

Merci ami(e)s. Pas de réserve pour l'instant prévue, mais c'est bien noté.
Balthazar

NON capitaine 31/01/2014 08:52

un type "pas très recommandable" mais RECOMMANDE chacun y trouvera cent bonnes raisons de le lire...nous attendons Mars avec impatience à bientôt Balthazar

Présentation

  • : Les archives de Sapristi Balthazar sur l'ancien blog (over-blog)
  • : Allez sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/
  • Contact